mardi 7 mai 2013

Les Enquêtes d'Enola Holmes: La Double Disparition



Les Enquêtes d'Enola Holmes
La Double Disparition


Ceux qui croient que Sherlock Holmes est le meilleur détective ne connaissent pas sa soeur, Enola Holmes. C'est de cette manière qu'est présenté ce livre par les éditions Nathan. Et en effet, Enola Holmes - Enola, alone (seul en anglais) - malgré l'interdiction, décide de vivre seule et de mener ses propres enquêtes.

La mère d'Enola Holmes disparaît soudainement. Enola appelle alors ses deux frères, Mycroft et Sherlock Holmes à la rescousse mais ces deux-là ne trouvent rien à faire, sauf à envoyer la jeune fille de 14 ans en pension pour faire d'elle une lady

Mais celle-ci s'y oppose sans hésiter et prend la décision d'enquêter elle-même sur ce qui est de la disparition de sa mère. Tout commence par des messages codés dans lesquels des noms de fleurs apparaissent. Enola comprend vite le système, car sa mère lui avait offert un livre s'intitulant Le Langage des Fleurs. Et c'est en regardant la signification de chacune des fleurs citées qu'elle découvre que sa mère s'est enfuie par elle-même dans le but de vivre une vie tranquille et libre, loin de la pression qu'on fait sur les femmes en ce 19ème siècle. 

Enola se voit attribuer également une autre recherche de personne, un petit vicomte de 12 ans. La question est de savoir comment elle va vivre cette vie à se cacher de ses deux frères et à enquêter seule... Enola... alone. 

En voyant le titre, Enola Holmes, nous nous attendions à quelque chose d'autre. Car il faut savoir que nous avions bien remarqué que les auteurs qui décidaient d'inventer un frère ou une soeur à un personnage si célèbre comme Sherlock Holmes ne réussissaient pas toujours leurs coups, car le personnage de base ne correspondait pas à celui auquel ils avaient ajouter de la famille. Mais, étrangement, Nancy Springer a réussit à rendre ce changement fluide. 

Elle a vécu toute son enfance baignée dans les aventures de Sherlcok Holmes et connaissant donc celui-ci suffisamment elle a pu sans grandes difficultés écrire comme Doyle l'aurait fait avec Sherlock Holmes. Ainsi, les deux personnages, avec Enola et avec Watson, sont les mêmes, parlants, bougeants et vivants de la même manière. 

Ce qu'on aime dans ce livre, c'est aussi les messages codés qui sont passionnants à déchiffrer. L'idée des langages des fleurs est tout aussi agréable à découvrir.

On aime également l'indépendance d'Enola Holmes à son si jeune âge et ce refus des règles qu'on impose aux femmes à cette époque. Par exemple, elle parle du corset (qui n'a rien d'agréable) et du fait que les femmes sont appelées le sexe faible.

Ce livre est à la fois une enquête passionnante, mais aussi la découverte de personnages attachants et enseignement des conditions des femmes qui ne veulent que la liberté (raison pour laquelle la mère d'Enola est partie).

A lire absolument!

4 commentaires:

  1. Tu m'as bien tenté je dois dire... (N.)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien le but ;) Contente d'y être arrivée! ^^

      Alice

      Supprimer
  2. Bonjour Alice !
    Je découvre ton blog grâce à Safran, du blog "Coffee & Books". Il est vraiment génial !
    J'ai lu ce livre il y 2 ou 3 ans. Il m'avait été prêté par une amie et 'avait beaucoup plu ! C'est avec plaisir que je le relirai, me suis-je dit en lisant ta chronique !
    Amicalement,

    Sans idée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut!
      Merci beaucoup!
      Ton commentaire me fait très plaisir, car mes articles ont pu but de susciter l'envie de lire et découvrir!
      Bonne lecture!

      Alice

      Supprimer

Bienvenue dans l’espace commentaire pour plus de partage! Alice répond volontiers aux questions, aux critiques, et à vos avis!

Merci pour votre commentaire et à bientôt! ;)