vendredi 10 mai 2013

L'invention de Hugo Cabret









L'Invention 
de 
Hugo Cabret

L'Invention de Hugo Cabret a été publié dans les éditions Bayard Jeunesse en 2008. Son auteur, Brian Selznick, est également un grand illustrateur et ce sont ses dessins qu'on retrouve dans ce livre.
Hugo Cabret est un orphelin ayant perdu son père suite à une incendie. Il vit avec son oncle et quand celui-i meurt également, il le cache et continue à vivre sa vie dans les horloges de la gare de Paris. 
Mais son esprit est à une autre chose. Un automate. Une machine qui fonctionne normalement avec un système de petites pièces et d'engrenages et celui que son père avait trouvé avant sa mort est capable d'écrire. mais elle ne marche plus. Et le jeune garçon se met dans la tête l'unique but de réparer cet objet, convaincu que ce que l'automate écrira sera un message de son père et la dernière chose qui restera de lui.

 Se mêlent alors à la volonté de restaurer l'automate, une rencontre avec Isabelle, une fille passionnée de livres, son parrain hargneux qui lui vole le cahier de croquis qui pourrait aider Hugo à réparer la machine et une clé. La clé qui peut faire fonctionner le mécanisme et qui étrangement se trouve suspendu au cou de la jeune fille. 

Toute la première partie du livre est consacré à la restauration de l'automate, puis la découverte de ce message qu'on croyait écrit. Mais il s'avère que c'est un dessin et Hugo est surprit, car c'est l'image d'un film qu'il était allé voir avec son père (une lune qui reçoit une fusée dans l'oeil, un film s'intitulant Le Voyage dans la Lune). Ce dessin est finalement signé Georges Méliès. Celui-ci est un grand réalisateur (existant pour de vrai, et celui qui a fait le Voyage Dans La Lune) qui est le vrai nom du parrain d'Isabelle. 
Hugo se retrouve très vite sur les traces de ce réalisateur, ayant quitté le cinéma, pour en savoir plus sur l'automate et lui. 
Brian Selznick mélange cinéma et machines extraordinaires! 
On suit l'action avec les mots, mais aussi avec les illustrations de l'auteur qui racontent l'histoire comme dans un film. Tout d'abord, elles montrent Paris, et petit à petit on vient ver la gare, puis on suit les trains, les gens qui passent et finalement on voit Hugo et on découvre vite l'univers dans lequel il vit. 

La construction unique de ce livre, relatif à un film est incroyable et quand on parle en partie de cinéma, le charme est plus que présent. Car comme nous l'avons dit, les deux enfants sont sur les traces de Georges Méliès , réalisateur connu pour ses merveilleux décors révolutionnaires. Un très bel hommage de l'auteur, dont le travail final est un vrai chef-d'oeuvre.
Quelques illustrations de Brian Selznick:

Georges Méliès jeune

Le carnet de croquis que le père de Hugo avait fait

L'automate

Et quelques points sur Georges Méliès
Georges Mliès

Les décors de Méliès, révolutionnaires car les moyens n'étaient pas les mêmes qu'aujourd'hui.


Un fil formidable et très ressemblant au livre par Scorsese a aussi vu le jour! A voir absolument!


1 commentaire:

  1. J'ai vraiment adoré ce livre !!! J'aime beaucoup les dessins et je trouve original d'avoir écrit un roman de cette manière.

    RépondreSupprimer

Bienvenue dans l’espace commentaire pour plus de partage! Alice répond volontiers aux questions, aux critiques, et à vos avis!

Merci pour votre commentaire et à bientôt! ;)