lundi 21 juillet 2014

Cauchemar d’une nuit d’été - R.L. Stine

1960.
Lors du tournage d’un film d’épouvante, Le manoir de l’horreur, trois jeunes acteurs trouvent la mort. Accidents? Meurtres? Esprits maléfiques? Nul ne le sait. Le film reste inachevé.

Cinquante ans plus tard.
En espérant attirer la presse, et faire un « gros coup », un producteur d’Hollywood décide de tourner le remake du film. Il propose un rôle à sa fille Claire et à sa copine Délia, qui rêvent de devenir actrices, Cependant, lorsque le tournage commence, les deux amies et l’ensemble de l’équipe, sont angoissées à l’idée de revivre cette tragédie…


Mon avis

Comment résister à un roman écrit par R.L.Stine quand on a passé son enfance à lire les Chair de Poule ? Avant même de le lire, je savais, en quelque sorte, à quoi m’attendre. De l’horreur, du mystère, des personnages normaux mais une histoire à en couper le souffle.
Je n’ai pas été déçue! 
Le titre ainsi que l’intrigue m’ont fascinés. Reprendre le titre Le Songe d’une nuit d’été de Shakespear et le changer de cette manière, c’est une idée superbe. Surtout que l’effet est meilleur en anglais A Midsummer Night’s Dream devient A Midsummer Night’s Scream !
L’idée du tournage d’un film d’horreur où l’horreur prend le dessus m’a paru assez original et très bien maitrisé par l’auteur. 
Venons en aux personnages: Claire et son amie Délia sont des jeunes filles comme nous, des rêves pleins la tête. Elles vont enfin pouvoir jouer dans un film et réaliser l’un d’eux. 
Mais le film en soi n’est pas normal. En effet, dans le tournage qui avait eu lieu une cinquantaine d’année auparavant, des acteurs sont morts de manières affreuses et quand le père de Claire décide de reprendre le film, les doutes et la peur sont au rendez-vous.
Inutile de vous dire que le tournage du remake ne va pas être de tout repos. Je vous laisse deviner la raison.
Du coup, l’angoisse augmente sur le plateau mais aussi en vous. R.L. Stine est un des meilleurs en la matière. Il sait comment vous décrire les scènes et vous faire entrer dans l’histoire. Au bout d’un moment, je me sentais comme un personnage assistant aux événements de très près. 
L’écriture de R.L. Stine reste simple, clair mais touchant tout autant. J’ai donc lu ce livre sans m’en lasser, en savourant chaque passage et en total admiration pour l’esprit maléfique de l’auteur. 
Je suis restée en suspend à chaque fin de chapitre sans pouvoir lâcher le livre. C’est sûrement pour cela que je l’ai terminé en une journée!
En plus des choses affreuses qui se passent sur le plateau, Claire et Délia s’interrogent beaucoup. Le mystère plane, l’épouvante se ressent et le frisson vous poursuit!
Un livre à découvrir pour les fervents du genre! 

L’auteur

Robert Lawrence Stine est né en 1943 à Colombus aux Etats-Unis. S’il se décrit comme le Stephen King des enfants, c’est sans doute pour ses nombreux romans d’épouvantes. Que ça soit la collection Chair de Poule ou celle des Peur Bleue pour les plus grands, R L. Stine excelle en la matière! 






1 commentaire:

  1. Habituellement je n'aime pas les roman d'horreur mais ta critique a réussi à me donner envie de ire celui là!

    RépondreSupprimer

Bienvenue dans l’espace commentaire pour plus de partage! Alice répond volontiers aux questions, aux critiques, et à vos avis!

Merci pour votre commentaire et à bientôt! ;)